Découverte africaine

jeudi 17 août 2006

C’est l’été, le soleil joue à cache-cache avec nos sens … Mais heureusement j’ai croisé une petite merveille de la littérature francophone sur mon chemin. Je vous laisse savourer un passage troublant :

« Ton amour a fait aimer mon amour. Tu m’as aimée plus que je n’ai imaginé qu’on puisse m’aimer, simplement parce que ta révolte était plus grande que la mienne. Plus tard, quand je t’ai entendu dire qu’il n’y avait pas de véritable amour sans révolte, j’ai compris pourquoi un soir, toi, Jérôme-Alexandre Dutaillis de la Péronnière, tu es venu, contre ton éducation, contre ton nom, contre ta fortune, contre ton rang, contre ta peau, contre ton âge, tu es venu t’asseoir à cette table pour attendre l’amour de la première venue comme un mendiant attend l’aumône au coin de la rue. Et c’est au nom de cette chose qui t’a fait un jour mendiant que je te prie de m’écouter.
[…]

Elle comprenait désormais pourquoi, de tout temps, en tout lieu, les hommes et les femmes ont préféré le simulacre de l’amour à cette révolte absolue. L’amour ne peut conduire qu’au royaume de la folie. […] Cela, les hommes et les femmes le savent intuitivement. Au commencement Dieu s’est révolté contre Dieu et il a implosé au contact de cette expérience pour accoucher de la totalité vivante. L’univers tout entier témoigne de la folie de Dieu. Depuis, l’histoire et les livres des hommes en portent témoignage ; tous ceux qui ont aimé, vraiment aimé, absolument aimé sont devenus fous. La folie ! C’est à ce prix-là que l’on sait qu’on aime. Tout le reste n’est que de l’eau tiède, simulacre, rituel pour conjurer l’amour. Mozati, elle, vient de basculer dans cette source d’où jaillit toute révolte. »

Babyface, Koffi Kwahulé, Continents noirs, Gallimard, 2006, pp. 93-95.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :